vélo : il gravit le mont Washington en vélo d’hiver!


≡ Un homme téméraire!

«Ce vélo a gravi le mont Washington»! C’est le collant que Tim Johnson, cycliste américain professionnel, pourrait apposer sur son fatbike après l’ascension de la mythique montagne du New Hampshire, réputée impitoyable en raison de sa météo changeante et de ses vents records.

11,6 km de pente verglacée

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

Équipé d’un fatbike à pneus cloutés, Tim Johnson s’est lancé sur la Mount Washington Auto Road, habituellement fermée en hiver, dans le cadre d’un défi lancé par Red Bull, en février 2016. Natif de Nouvelle-Angleterre et six fois champion national de cyclocross, le cycliste a entamé sa carrière ici même, quand il a remporté le Mount Washington Hill Climb en 2000 et en 2001.

1 408 mètres de dénivelé

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

Le plus grand défi du cycliste? Obtenir de l’adhérence. «Les chutes de neige cet hiver [en 2016] n’ont pas été très importantes, et il y avait donc beaucoup de glace,» explique Johnson sur le site de Red Bull. «Les clous sur le vélo étaient primordiaux, poursuit-il. J’avais même des clous sur mes chaussures, pour m’arrêter un moment afin de remettre une caméra en place ou changer de vêtements. C’était par contre compliqué pour l’équipe qui me suivait.»

14 % de côte moyenne

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

«J’avais l’impression de me battre dès le début, parce que la première partie de l’ascension, juste à la sortie du parking, est l’une des plus raides. Tu te rends immédiatement compte que tu fais face à la côte la plus dure de toute l’Amérique du Nord.»

80 km/h de vitesse de vent

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

«L’un des plus anciens employés du site m’a dit : je veux juste que tu saches que nos motoneiges sont équipées de clous et même de skis parce que le vent peut souffler jusqu’à 90 km/h, ça peut sortir de la route les véhicules légers.»

-28 °C enregistrés début février

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

Si la température au bas de la montagne dépassait les 13 degrés, il n’en était pas de même au sommet. Plus Tim Johnson pédalait, et plus les degrés chutaient… jusqu’à ce qu’il découvre le paysage frigorifié par les -28 °C degrés ambiants, en haut du mont Washington.

© Brian Nevins / Red Bull Content Pool
© Brian Nevins / Red Bull Content Pool

Bien qu’il prévoyait une ascension de trois heures, le cycliste n’a mis qu’1 h 40 à gravir les 12 km de son ascension de la montagne. Un exploit qui fait de lui le premier cycliste à avoir conquis le mont Washington en hiver!

Source : espaces


TrsJD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.