astuce : méli-mélo


≡ Méli-mélo

Pour le camping

camping-2169976_640

1. Faites une vérification rapide de votre terrain à la fin de chaque sortie, pour vous assurer de ne rien oublier. Prenez également des notes sur le camping que vous avez utilisé, afin de bien vous en souvenir. Listez ceux qui pourraient être mieux pour la prochaine fois, et documentez les terrains à éviter. Prenez des photos! Ceci est particulièrement utile pour les terrains de camping que vous prévoyez visiter plus tard dans la saison.


2. Un vieux tapis – propre! – est un excellent moyen d’ajouter un peu de confort à votre tente. Il aide à gérer la saleté, et vos genoux vous en remercieront! Pensez aussi à en placer un autre petit à l’extérieur, face à l’entrée, pour éviter d’amasser du sable ou du gravier à l’intérieur de la tente.


Glo

3. Agrémentez l’intérieur de votre tente avec des lumières en corde, comme les mtnGLO de Big Agnes, par exemple, ou tout autre système similaire fera très bien l’affaire. Il suffit de les suspendre aux boucles réservées à cet effet, à l’intérieur de votre tente. La lumière ambiante ainsi créée sera parfaite pour initier vos jeunes enfants au sommeil, avant d’aller les rejoindre après avoir bu votre dernière p’tite frette de la soirée.


4. Les bouteilles d’eau de type Nalgene, remplies d’eau chaude, sont un excellent moyen d’améliorer le confort de votre sac de couchage. Remplissez votre bouteille Nalgene préférée avec de l’eau chaude, et placez-la dans votre sac, près de vos pieds ou blottie là où vous en avez besoin. Vous pouvez aussi la déposer dans votre sac 15 minutes avant de vous y glisser. Utilisez plus d’une bouteille si nécessaire, mais faites très attention de bien refermer le bouchon, sinon vous retrouver à la flotte à l’intérieur de votre sac de couchage, toutes saisons confondues, n’est pas une expérience très agréable!


Pour le feu de camp

fire-30231_640

1. Organisez votre pile de bois, ou commencez par en couper, dès que vous avez terminé d’installer votre camp. Créez de petits paquets par taille, allant du petit au plus gros morceau de bois. Cela rend la construction du premier feu de la journée un jeu d’enfant.

Soyez méthodique!


2. Prenez à apporter plusieurs types d’allume-feux avec vous à chaque sortie. Il en existe toute une panoplie, j’en parle d’ailleurs dans cet article. Certains peuvent fonctionner mieux que d’autres dans certaines conditions. Bref, ne prenez pas de chance!


3. Des pierres lisses placées suffisamment près du foyer,  à l’extérieur évidemment, peuvent être utiles pour se réchauffer les mains, les pieds ou le bas du dos, pendant que vous vous prélassez dans votre chaise de camping tout en sirotant un bon chocolat chaud!


Pour la cuisine en camping

1. Organisez-vous en camping! Utilisez des contenants de différentes tailles et couleurs, voire même des sacs solides et étanches, qui contiendront tous vos équipements de camping. En y rangeant des pièces d’équipement spécifiques dans le même conteneur à chaque fois, il vous sera alors plus facile de retrouver ce que vous cherchez. Vous pouvez également étiqueter vos contenants, s’ils ne sont pas transparents. Être méthodique, sans être néanmoins maniaque, en camping, c’est surtout sauver beaucoup de temps lorsque la température n’est pas nécessairement clémente.


2. Envisagez de préparer des repas dont certains ingrédients sont communs, de sorte que vous pourrez réduire le nombre d’ingrédients que vous devez apporter. Par exemple, les restes de pommes de terre cuites d’hier soir, vous feront des frites maison aujourd’hui.


2018-03-18_193247

3. Organisez votre cuisine de camp avant de commencer à préparer vos repas : votre/vos réchaud/s, les divers ustensiles, les couverts et chaudrons, ainsi que les ingrédients. Cela peut vous sembler anodin à première vue, mais ça peut également faire partie de vos rituels de camping, pendant que vous vous régalez d’un bon Château Bel-Orme Tronquoy de Lalande 2010!

De cette manière, vos repas de camp seront plus harmonieux si vous mettez en scène les ustensiles, la batterie de cuisine et les ingrédients avant de commencer à cuisiner.

 


Pour l’hydratation

1. Si vous êtes seul, utilisez une gourde souple d’au moins 4 litres avec un robinet, que vous accrocherez à un tronc d’arbre, à l’aide d’une corde et d’un mousqueton, de sorte que vous ayez toujours une source d’eau potable à porter de mains. Cela vous évitera de nombreux allés-retours au point d’eau le plus près.

stream-1865419_640

2. Un ruisseau ou une rivière à côté de votre terrain de camping est un véritable luxe! Utilisez un sac solide en mailles, avec un cordon de serrage, pour placer vos boissons dans l’eau, en prenant soin de bien l’attacher à un tronc ou un piquet de tente. La température de vos boissons correspondra alors à la température de l’eau courante, et vous pourrez déguster votre p’tite frette bien fraîche.

ice-34075_640

3. Si vous êtes puriste, et que vous utilisez un bloc de glace au lieu des traditionnels refroidisseurs bleus classiques, taillez de petits morceaux de glace à même votre bloc pour refroidir vos boissons, et placez-les dans vos bouteilles ou votre sac d’hydratation.

 


TrsJD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.