nutrition : les exigences nutritionnelles


≡ En fonction de l’exercice physique

L’exercice physique est sans contredit le facteur qui influence le plus les besoins énergétiques d’un individu en bonne santé.

Celui qui pratique une activité de plein-air ou un sport pendant de longues heures, doit manger davantage que celui qui exécute un travail intellectuel.

Cependant, il ne faut pas confondre l’énergie dépensée lors d’une randonnée à bicyclette de 500 kms, et celle dépensée lors d’un 30 minutes de jogging quotidien, ou d’une sortie hebdomadaire en skis de randonnée. Dans le premier cas, l’augmentation importance des dépenses physiques exige un surplus alimentaire, alors que dans les deux autres, les réserves de glucides et de lipides de l’organisme sont suffisantes.

Voici quelques exemples de dépenses énergétiques engendrés pas des activités courantes et des activités sportives :

2018-03-27_163225

Une activité est plus ou moins exigeantes selon le rythme auquel elle est pratiquée. Cela est particulièrement vrai pour les activités sportives. Les dépense énergétiques varient également selon le poids de l’individu.

NUtri


D’autres facteurs peuvent occasionner un besoin plus ou moins grand de surplus alimentaire :

  • la forme physique de l’excursionniste;
  • le poids de la charge en randonnée pédestre ou en ski de randonnée;
  • un périple en canot comportant ou non des portages;
  • les distances plus ou moins longues parcourues quotidiennement;
  • etc.

Nous pourrions multiplier ces exemples pour conclure qu’il n’existe aucune règle générale concernant l’augmentation de l’apport alimentaire en fonction de l’activité physique. Toutefois, lors de séjours en nature, il est recommandé d’augmenter d’abord les portions de groupes «pain et céréales» et «légumes et fruits». Cependant, lorsqu’une activité exige la réduction du poids et du volume de la charge, l’alimentation de base peut être complétée en partie par des sources concentrées en calories, tels les gras et les sucres concentrés.

Voilà. Cet article vous donne un peu l’aperçu de vos besoins énergétiques en fonction de diverses variables. Il ne reste maintenant qu’à composer vos repas à l’aide de ces tableaux.

Source : Du Pique-Nique à l’expédition, « 2e éd. », Rivière-du-Loup, Institut du plein-air Québécois, «228p.».


TrsJD

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.