santé : l’hypothermie, mais encore?


≡ Mais au fait, qu’est-ce que c’est?

 

Vue d’ensemble

L’hypothermie est une urgence médicale qui survient lorsque votre corps perd de lacandle-1042087_640 chaleur plus rapidement qu’il peut en produire, provoquant ainsi une diminution de la température corporelle qui peut, si on n’est pas suffisamment vigilant, devenir dangereusement basse. La température corporelle normale est d’environ 98,6°F (37°C). L’hypothermie se produit lorsque votre température corporelle tombe en dessous de 95°F (35°C).

Lorsque votre température chute, votre cœur, votre système nerveux et vos autres organes ne peuvent plus fonctionner normalement. Si elle n’est pas traitée, l’hypothermie peut éventuellement mener à une défaillance complète de votre cœur et de votre système respiratoire, voire à la mort.

L’hypothermie est souvent causée par une exposition au froid ou une immersion dans l’eau froide. Les traitements primaires pour l’hypothermie sont des méthodes pour réchauffer le corps à une température normale.


Symptômes

Les frissons sont probablement la première chose que vous remarquerez à mesure que la température commence à baisser, car la défense automatique de votre corps contre le froid est une tentative de se réchauffer.

Les signes et symptômes de l’hypothermie comprennent :

  • Frissons,
  • Élocution affectée : marmonnement (comme si l’individu était en état d’ébriété),
  • Respiration lente et superficielle,
  • Pouls faible,
  • Maladresse ou manque de coordination,
  • Somnolence ou très faible énergie,
  • Confusion ou perte de mémoire,
  • Perte de conscience,
  • Peau rouge vif, froide (chez les nourrissons).

Une personne souffrant d’hypothermie n’est généralement pas au courant de son état, car les symptômes commencent souvent progressivement. En outre, la pensée confuse associée à l’hypothermie réduit considérablement la conscience de soi. La pensée confuse peut également conduire à des comportements à risque.


Quand consulter un médecin

A Saint Bernard puppy with rescue barrel around the neck

Appelez le 911 ou votre numéro d’urgence local si vous soupçonnez que quelqu’un souffre d’hypothermie.

Pendant que vous attendez l’aide d’urgence, déplacez doucement la personne à l’intérieur si possible. Les mouvements discordants peuvent déclencher des battements cardiaques irréguliers dangereux. Retirez soigneusement ses vêtements mouillés, en les remplaçant par des manteaux ou des couvertures chauds et secs.

 


Les causes

L’hypothermie se produit lorsque votre corps perd de la chaleur plus rapidement qu’ilsoap-bubble-1959327_640 n’en produit. Les causes les plus courantes de l’hypothermie sont l’exposition à des conditions climatiques froides ou à l’eau froide. Mais une exposition prolongée à un environnement plus froid que votre corps peut entraîner une hypothermie si vous n’êtes pas habillé de manière appropriée ou si vous ne pouvez pas contrôler les conditions.

Les conditions spécifiques conduisant à l’hypothermie comprennent :

  • Porter des vêtements qui ne sont pas assez chauds pour les conditions météorologiques,
  • Rester dehors dans le froid trop longtemps,
  • Ne pas pouvoir sortir des vêtements mouillés ou aller dans un endroit chaud et sec,
  • Si vous tomber à l’eau, comme dans un accident de bateau,
  • Vivre dans une maison trop froide, soit par manque de chauffage, soit par trop de climatisation.

Comment votre corps perd sa chaleur

Les mécanismes de perte de chaleur de votre corps sont les suivants :

  • Chaleur rayonnée. La plupart des pertes de chaleur sont dues à la chaleur émise par les surfaces non protégées de votre corps.
  • Contact direct. Si vous êtes en contact direct avec quelque chose de très froid, comme de l’eau froide ou un sol froid, la chaleur est évacuée de votre corps. Comme l’eau transforme très bien la chaleur de votre corps, la chaleur du corps est perdue beaucoup plus rapidement dans l’eau froide que dans l’air froid. De même, la perte de chaleur de votre corps est beaucoup plus rapide si vos vêtements sont mouillés, comme lorsque vous êtes pris sous la pluie.
  • Vent. Le vent élimine la chaleur du corps en emportant la fine couche d’air chaud à la surface de votre peau. Un facteur de refroidissement éolien est important pour causer des pertes de chaleur.

Facteurs de risque

2018-08-19_113256

Les facteurs de risque d’hypothermie comprennent :

  • Épuisement. Votre tolérance au froid diminue lorsque vous êtes fatigué.
  • Âge avancé La capacité de l’organisme à réguler la température et à détecter le froid peut diminuer avec l’âge. Et certaines personnes âgées peuvent ne pas être capables de communiquer lorsqu’elles ont froid ou de se déplacer dans un endroit chaud si elles ont froid.
  • Très jeune âge Les enfants perdent de la chaleur plus vite que les adultes. Les enfants peuvent également ignorer le froid, car ils ont trop de plaisir à jouer à l’extérieur, par exemple. Et ils peuvent ne pas avoir le jugement nécessaire pour s’habiller correctement par temps froid ou pour se sortir du froid quand ils le devraient.
  • Problèmes mentaux. Les personnes atteintes d’une maladie mentale, de démence ou d’autres maladies qui interfèrent avec le jugement, peuvent ne pas s’habiller de manière appropriée à la météo courante ou comprendre le risque de sortir par temps froid. Les personnes atteintes de démence peuvent partir de chez elles ou se perdre facilement, ce qui les rend plus susceptibles d’être bloquées à l’extérieur par temps froid ou humide.
  • Consommation d’alcool et de drogues L’alcool peut rendre votre corps chaud à l’intérieur, mais il provoque l’expansion des vaisseaux sanguins, entraînant une perte de chaleur plus rapide de la surface de votre peau. La réponse naturelle du corps aux frissons est diminuée chez les personnes qui boivent de l’alcool. De plus, la consommation d’alcool ou de drogues à usage récréatif peut affecter votre jugement quant à la nécessité de pénétrer à l’intérieur ou de porter des vêtements chauds par temps froid. Si une personne est intoxiquée et s’évanouit par temps froid, elle risque de développer une hypothermie.
  • Certaines conditions médicales. Certains troubles de la santé affectent la capacité de votre corps à réguler la température corporelle. Les exemples incluent une thyroïde sous-active (hypothyroïdie), une mauvaise nutrition ou une anorexie mentale, le diabète, un accident vasculaire cérébral, une arthrite sévère, la maladie de Parkinson, un traumatisme et des lésions de la moelle épinière.
  • Médicaments Certains médicaments peuvent modifier la capacité de l’organisme à réguler sa température. Les exemples incluent certains antidépresseurs, antipsychotiques, analgésiques narcotiques et sédatifs.

Complications

Les personnes qui développent une hypothermie en raison de l’exposition au froid ou à l’eau froide sont également vulnérables à d’autres blessures liées au froid, notamment :

  • Gel des tissus corporels (gelures),
  • Désintégration et mort des tissus résultant d’une interruption du flux sanguin (gangrène).

La prévention

Rester au chaud par temps froid

Avant que vous ou vos enfants ne sortiez par temps froid, considérez avec attention les quatre éléments suivants :

  • Couverture. Portez un chapeau ou une autre housse de protection pour empêcher la chaleur du corps de s’échapper de votre tête, de votre visage et de votre cou. Couvrez-vous les mains avec des mitaines au lieu de gants.
  • Surmenage Évitez les activités qui pourraient vous faire transpirer beaucoup. La combinaison de vêtements mouillés et de temps froid peut vous faire perdre plus rapidement votre chaleur corporelle.
  • Couches. Portez des vêtements amples, superposés et légers. Les vêtements d’extérieur en matériau hydrofuge tissé serré sont les meilleurs pour la protection contre le vent. Les couches intérieures en laine, en soie ou en polypropylène conservent mieux la chaleur du corps que le coton.
  • Sec. Restez aussi sec que possible. Sortez des vêtements mouillés dès que possible. Veillez particulièrement à garder vos mains et vos pieds au sec, car il est facile pour la neige de pénétrer dans les mitaines et les bottes.

 

Voici un petit tableau qui vous donne une idée du refroidissement éolien

Éol

Finalement, veuillez noter que bien que l’on se retrouve généralement plus vulnérable à souffrir d’hypothermie lors des saisons froides, nous n’en sommes néanmoins pas à l’abri même l’été, lors d’une température relativement «confortable». De fait, il importe de considérer le lieux où l’on projette de randonner. Par exemple, si vous désirez gravir le mont Washington, même en été, il vous faudra être très prudent, puisque les vents enregistrés à cet endroit peuvent être extrêmes! Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Retenez que le froid devient également beaucoup plus insidieux si vous lui donner un coup de main! Alors, il est clair que si vous portez des vêtements mouillés et que le vent se met de la partie, le risque d’hypothermie est plus élevé. Il importe donc de toujours – autant que faire se peut – demeurer au sec et à l’abri du vent. De ce fait, vous mettez toutes les «chances» de votre côté.

Si vous désirez obtenir des données encore plus précises que celles qui se retrouvent dans le tableau ci-haut, je vous suggère de consulter ce site, où on vous propose une calculatrice du refroidissement éolien. Elle se présente comme suit :

calcul.jpg

Signature


TrsJD

Une réflexion au sujet de « santé : l’hypothermie, mais encore? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.