méli-mélo : prescription écossaise


≡ Meilleur que des médicaments?

La nature peut faire des merveilles, au point que certains médecins écossais encouragent maintenant leurs patients à se rendre à l’extérieur pour se soigner, en explorant la nature dans le cadre d’une stratégie de traitement globale.

scotland-1761292_640Imaginez votre médecin généraliste vous prescrire l’observation des oiseaux, la plantation de semences ou la contemplation de telle ou telle plante… Vous trouvez cela absurde ? L’idée est pourtant très sérieuse. Mené conjointement par NHS Shetland et RSPB Scotland, le projet «Nature Prescriptions» vise à améliorer la santé physique et mentale des patients en leur conseillant des activités extérieures.

« Il existe des preuves probantes que la nature a des bienfaits sur la santé du corps et de l’esprit, note Karen MacKelvie, responsable de l’engagement communautaire à la RSPB. Nous avons donc vu l’opportunité de concevoir un dépliant aidant les médecins à décrire les bienfaits de la nature pour la santé, et fournissant de nombreuses idées locales pour les aider à stimuler l’imagination de leurs patients ».

L’idée générale est assez simple : remettre un dépliant détaillant en quoi la nature peut être bénéfique pour le corps humain, ainsi qu’un calendrier indiquant les choses à voir et à faire dans la région – ici les Shetland – à chaque époque de l’année.

«Le projet offre aux patients un moyen structuré d’accéder à la nature dans le cadre d’une approche non médicamenteuse des problèmes de santé, poursuit Chloe Evans, du Scalloway Health Center, qui a supervisé le programme pilote mené dans la ville écossaise de Scalloway. L’avantage pour les patients est qu’il est gratuit, facilement accessible et qu’il permet une connexion accrue avec l’environnement qui conduit, espérons-le, à une amélioration de la santé physique et mentale des individus».

shetland-isles-2388498_1280

Actuellement déployé dans 10 cabinets de médecins généralistes des Shetland, le programme compte bien s’étendre à tout le pays – et pourquoi pas bientôt à tout le Royaume-Uni. L’idée n’est pas ici de remplacer la médecine traditionnelle, bien évidemment, mais de proposer un traitement parallèle qui ne peut que renforcer la santé des patients concernés (meilleures dispositions mentales, moins de stress).

Source : science alert


TrsJD

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.