journal de bord : 10/08/2019


≡ Je tente de rester positif malgré tout!

Voilà où j’en suis rendu avec mon prochain bivouac du mois d’août prochain, dans 9 jours et des poussières…

Ceux des mois de juin et de juillet derniers, au parc national de la Mauricie, n’auront pas été, comment dire, très captivants! J’ai eu droit à des averses régulières et du temps maussade et fortement nuageux, donc très très peu de soleil. Je me suis privé de randonner. Bref, rien de super joyeux. Ha, si j’avais eu 20 ans, cela aurait été fort différent, car à cette époque – rien  ou presque – ne pouvait m’arrêter, mais là à 54 balais, c’est une autre chose… Bon, je peux tout de même encore à ce jour me taper une petite averse ici et là, sans chialer contre Mère Nature, de temps en temps, mais maintenant je n’ai plus l’énergie nécessaire, et surtout l’intérêt, de me taper une rando de 15 kilomètres lorsqu’il tombe des cordes. C’est un choix. C’est comme ça, je vieilli!

67078699_10215527225958552_2438503764324253696_nDonc, j’espérais qu’en août, du moins je l’aurais fortement apprécié et je mettais tout mon espoir là-dedans, que ça soit un peu différent. Mais une autre tuile m’est tombé sur la tête. Le 22 juillet dernier, j’ai «profité» de l’absence de ma mère qui était hospitalisée pour aller me faire un petit bivouac dans une forêt près de chez moi. J’ai alors sauté sur l’occasion pour aller me reposer dans mon hamac et y passer la nuit. Le lendemain, vers les 5am, je remballe mon matériel pour rentrer chez moi. Tout va bien madame la Comtesse, tout va bien! Mais! Puisqu’il y a toujours un «mais», le surlendemain de ma sortie en forêt, en me levant de mon lit, je constate avec effroi et un peu de découragement, que je me suis encore foulé une cheville pour une 6ième fois, la même depuis quelques années! Ce qui a nécessité plusieurs séances de physiothérapie il y a deux ans. Alors, prenant mon courage à deux mains, en espérant que tout rentre dans l’ordre en peu de temps, je prends ma botte samson (un genre de prothèse temporaire permettant d’immobiliser la cheville), je l’installe comme il faut et je débute un traitement au Naproxen (un anti-inflammatoire). Je répète l’exercice durant 5 jours. Voyant que je me porte un peu mieux la 6ième journée, je décide donc d’enlever ma botte, la même que j’ai portée durant 6 semaines il y a deux ans, et je cesse les médicaments. Bingo, me suis-je dit! Ça va  mieux, c’est en voie de guérison, tant mieux je suis sur pied pour ma sortie du mois d’août! Mais je n’aurais pas dû l’enlever si tôt! Ben non, ça ne s’est pas passé comme prévu, malheureusement  deux jours après le retrait de ma prothèse, la douleur est réapparue! Alors, rebelote : remise de la botte en place et reprise de la médication. Mais ma condition a empirée depuis et je dois absolument aller consulter un médecin bientôt pour faire évaluer ma cheville afin de voir, après l’analyse des radiographies, s’il n’y a pas une petite fracture à quelque part. Ce que je saurai bientôt…

Ce qui me déprime dans tout ça, c’est que je n’ai vraiment pas envie d’annuler ma sortie du moisolympic-games-1608127_640 d’août qui est déjà prévue depuis longtemps! Alors, soit j’annule, soit j’y vais quand même, mais AVEC ma satanée botte samson! Vous voyez le topo? Installer mon campement avec cette prothèse tient presque d’une performance olympique, et il y aurait certainement place à l’expression de quelques jurons biens gras! Le pire c’est que je devrais faire un «X» sur les randonnées pédestres prévues depuis trois mois! En bref, cross-296507_640cela ferait trois déceptions en un laps de temps relativement court. Si je n’y vais pas, et que je reste à la maison, ça ne serait pas bien mieux, car je devrais tout de même porter ma botte et je serais tout aussi limité dans mes déplacements. Alors, à bien y réfléchir, tant qu’à m’emmerder à la maison, aussi bien aller m’emmerder en forêt! Mes aventures se limiteraient donc à parcourir mon terrain de camping de long en large, à aller faire ma vaisselle à l’endroit prévu à cet effet, ou bien aller prendre ma douche quotidienne! Excitant, n’est-ce pas? Un vrai film de série B! Nous sommes loin des scénarios des films d’Indiana Jones! À moins d’en faire une parodie… Autant en rire!

Au moment où j’écris ces quelques lignes, j’en suis encore à me demander ce que je vais faire : y aller ou pas. J’attends impatiemment d’avoir l’avis du médecin que je consulterai prochainement et je prendrai une décision finale à la lumière de ses recommandations.

Ce qui pourrait avoir de positif là dedans malgré tout, – il y a toujours du positif dans toute chose – c’est que même si je suis relativement «immobilisé» par ma botte, je pourrais en profiter pour réaliser quelques petites vidéos que je mettrais sur ma chaîne YouTube. Ça pourrait ressembler à ceci :

  • Comment carboniser du coton pour en faire des allumes-feu à utiliser avec un briquet primitif,
  • Faire de petites revues d’une partie de l’équipement que j’aurai à ma disposition (matos pour la cuisson, chargeurs, anti-moustiques, mon couteau utilisé pour le bâtonnage, trucs divers, etc.),
  • Premier véritable essai de mon réchaud Biolite Campstove 2,
  • Vous parler un peu de mon blogue,
  • Faire de la philosophie de bas étage en regardant les étoiles. 🙄

Tout ceci en évitant de chialer! Hahaha Je sais je sais je sais, c’est dans ma nature de poucechialer, mais j’estime que manifester sa frustration est préférable que de la garder pour soi! Donc, ça pourrait être tout un contrat, mais c’est réalisable avec un peu de motivation! Mais bon, j’ai aussi d’autres idées… D’autres projets. Notamment des «lives» présentés sur ma page Facebook, puisque j’aurai accès à un réseau à l’endroit où je vais camper. Ça pourrait être intéressant de vous présenter mon environnement en direct. Je verrai. Si c’est pour se passer comme cela, alors je prendrai mon mal en patience en espérant que tout rentre dans l’ordre, au niveau de ma cheville, lors de mon autre bivouac au mois de septembre. Mais même ça, ce n’est pas encore gagné. Je vais me croiser les doigts!

signature


© TrsJD

4 réflexions au sujet de « journal de bord : 10/08/2019 »

  1. Ouais!

    Surtout que mes sorties sont organisées par le Baluchon Alzheimer et que qu’elles doivent être misent en place très à l’avance!

    Mais bon, à bien y penser, botte samson ou pas, je crois que j’irai tout de même. Je n’ai qu’à m’asseoir sur mon steak et faire des vidéos, puisque je n’aurai presque ça à faire, à part peut-être lire un peu ou me taper un film s’il pleut encore!

    Je garde tout de même le moral! Merci!

    J'aime

  2. De tout cœur avec toi JD. Je sais ce que c’est que d’attendre un bivouac avec impatience, et le moment venu, en être empêché pour une raison ou une autre. Garde le moral, après la pluie le beau temps -qu’y disent, lol!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.