équipement : trousse d’allumage [2.0]


≡ De petite étincelle naît souvent grand feu! Prise 2!

celebration-3042641_640J’ai décidé d’effectuer quelques petites modifications à mes deux trousses d’allumage. Les caissons étanches que j’utilisais par le passé sont solides, il n’y a rien à redire de ce côté, mais ils sont surtout lourds par rapport à leur capacité de logement! De plus, à l’intérieur de ces caissons, on retrouve une espèce de «doublure» en caoutchouc dont le but est de préserver le contenu de la boîte de chocs éventuels. Et eux aussi prennent de la place pour rien, du moins pour l’utilisation que je faisais de ma trousse. J’ai pensé tout simplement retirer le truc en caoutchouc d’un des boitiers, mais l’attache du caisson ne s’ajustait plus à ce dernier, il aurait fallu alors entourer le tout d’un élastique. Ce n’est pas une grosse misère, mais ça ne faisait pas mon affaire. Et je me suis demandé si vraiment c’était nécessaire de mettre mes allume-feu dans une boîte étanche, puisque dans le fond, d’une part, je place cette pochette à l’intérieur de mon sac à dos qui en cas de pluie possède une housse de protection, donc pas de souci, et d’autre part, mes allume-feu sont déjà protégés par un sac plastique. Alors, j’en ai conclu que l’étanchéité n’était pas un grand problème en soit!

Je vous présente dans cet article mon nouveau système. Cette fois-ci, dans cet article, je vous décrirai le contenu de la plus grosse des deux pochettes que je ne trimballe pas nécessairement avec moi en rando, mais qui me sert surtout au camp de base, si je puis m’exprimer ainsi. Elle est assez lourde, mais possède tout de même des sangles avec lesquelles ont pourrait l’attacher à une ceinture. De cette façon, j’envisage qu’elle pourrait aussi bien servir en longue randonnée.

Un peu plus d'un kilo, c'est relativement lourd, mais attachée à sa ceinture ça devrait plutôt aller!
Un peu plus d’un kilo, c’est relativement lourd, mais attachée à sa ceinture ça devrait plutôt aller!

Je me la suis procurée chez Amazon pour une vingtaine de dollars. Ce qui se retrouve maintenant dans ma plus petite pochette sera décrit dans une publication ultérieure.

Description de la pochette :

  • Résiste à l’eau et à l’abrasion. Fabriquée avec un tissu en nylon 1000D,
  • Taille compacte : 17,8 x 12,7 x 5,1 cm, beaucoup de poches pour organiser les sécateurs, couteaux, banque d’alimentation, certains articles de premiers secours d’urgence, s’adapte à 3DS XL et accessoires, EDC et autres équipements.
  • Pochette avant adaptée pour un téléphone,
  • Double compartiment à fermeture éclair, partie supérieure : 2 poches coulissantes, tissus élastiques avec 3 compartiments.

 

Vous pouvez cliquer sur les images pour les voir en plus grande taille

J’ai inséré huit tablettes de combustible Esbit, protégées par un sac plastique, dans le compartiment avant dédié à un téléphone. Et à l’extérieur de la pochette, retenus par des élastiques, j’ai mis d’un côté mon firesteel et son grattoir, et de l’autre bord j’ai inséré un morceau de bois gras. Il y a également un briquet torche d’attaché à un anneau en D. Un briquet que je me suis procuré dans un magasin à 1$ et qui m’a couté 4$, Ce n’est pas un gros investissement, il fonctionne bien et il est rechargeable en plus.

 


Voici maintenant le contenu de cette pochette :

2019-08-15 09.10.44

On remarque que le contenu en général est relativement différent que celui de mon ancien système; j’y ai retiré des éléments et j’en ai ajouté d’autres, notamment :

Les ajouts

  • Un petit boîtier résistant à l’eau qui contient davantage d’allumettes tempêtes longues de 10,5 centimètres,
  • Le petit briquet torche mentionné plus haut,
  • Un autre type de briquet torche, en forme de stylo trois fois plus long que l’autre et super efficace! Ce truc est dément! Il est évidemment rechargeable (butane) et produit une longue flamme puissante et ajustable. Son seul défaut, s’il en est un, c’est qu’il se décharge assez rapidement, mais quand même, nul besoin de l’utiliser longtemps, et à sa puissance maximale pour allumer un feu, puisque seulement quelques secondes suffisent à faire le boulot!,
  • Puisque nous sommes toujours dans le thème «briquet», je me suis procuré un autre petit briquet de la marque Bic, au cas où… Il ne prend pas de place et puis pourquoi pas? Ça peut toujours dépanner,
  • J’ai aussi quadruplé le nombre de boules de coton, conservées dans deux sacs en plastique, elles s’allument facilement et rapidement à l’aide d’un firesteel,
  • J’ai ajouté des allume-feu de la compagnie Vesta qui sont fait à 100 % de matériaux réutilisés. L’es flammes se produisent en deux secondes et la combustion dure une trentaine de minutes par bloc. Très efficace! Et en plus ils sont hydrorésistants.
  • Finalement, j’ai ajouté à mon kit un deuxième morceau de bois gras.

J’ai aussi acheté un briquet à double arc électrique, rechargeable via un port USB et résistant au vent, dont le boîtier est étanche. À noter que ce briquet n’émet pas de flamme. Je ne vous suggère vraiment pas de toucher les deux petits arcs électriques juste pour le «tester», car vous allez rester surpris! Ça saisi! En prenant la photo du briquet, j’ai accidentellement touché les arcs avec un doigt et disons que j’ai, comment dire, resté assez surpris! J’ai même un petit spot de brûlure sur mon majeur. Faites attention!

 

Finalement, parmi mes nouveautés, en considérant les conseils de mon amie Teacher SBD, je me suis fabriqué une petite pochette en cuir pour y mettre de l’écorce de bouleau.

 

 


 

Les retraits

  • Les allumettes résistantes à l’eau Woods, qui ne se sont pas avérées très efficaces,
  • Les plus petites allumettes tempête de Titan, puisque maintenant j’en possède beaucoup plus dans un boîtier et elles sont plus longues, donc elles restent enflammées plus longtemps. Et de toute façon, pourquoi avoir le même type d’allumettes de longueur différente?
  • J’ai également retiré de ma trousse les tampons d’alcool qui s’enflammaient relativement bien, mais qui s’éteignaient assez rapidement,
  • Finalement, j’ai aussi enlevé les disques Coghland‘s. Les allume-feux de Vesta sont beaucoup plus performants.
  • Les allume-feu Sweetfire hydrorésistant de UCO.

 

Ce que j’ai conservé

  • J’ai conservé les bâtonnets de la marque Woods,
  • Les allume-feu Behemoth Sweetfire hydrorésistant de UCO, très pratiques qui s’allument très facilement, car ils sont imprégnés d’un produit inflammable par friction.

 

En conclusion, moins d’allume-feu différents peut-être, mais du matériel plus efficace.

Signature


© TrsJD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.