vêtement : le kilt en rando [2.0]


≡ Et pourquoi pas?

On ne se le cachera pas, le kilt, on l’aime ou pas! Il n’y a pas d’entre deux. C’est certain que porter ce vêtement au Québec doit faire tourner des têtes et accrocher des sourires ou provoquer tout simplement de l’étonnement, surtout dans un parc national sac au dos! Et je ne parle même pas des réactions possibles de mes pairs en me voyant le porter en ville tout en faisant tranquillement mes courses ici et là! Ceci dit, ça doit «déranger» tout de même un peu! Du moins je le pense. En fait je n’ai jamais vu personne en porter dans ma région, mais dans les grandes métropoles comme Montréal par exemple, je me figure que ça ne doit pas être si rare que ça. En fait, peut-être pas, je ne sais pas vraiment je ne fais que supposer. Autrement, en Écosse, évidemment, c’est différent cela s’entend! Et si jamais j’y retourne un jour, je ne passerai pas pour un extraterrestre en le portant!

Bon. Ça fait longtemps que j’en voulais un. En randonnée, je ne compte même plus les nombreux avantages potentiels de ce vêtement. D’abord, vous aurez déjà deviné qu’il doit être vraiment pratique lorsque l’appel de la nature se fait sentir et qu’il n’y a pas de toilettes aux alentours, en rando précisons-le! Je me passerai de vous donner un exemple; vous avez assez d’imagination pour figurer vous même ce que je veux dire. Et avis à ceux qui seraient tenter de me demander si je vais porter un sous-vêtement en dessous, je vous rassure j’en porterai un, question de me protéger de certaines moqueries si jamais le vent décidait de me faire une blague! Mais vu que le ridicule ne tue pas… On ne sait jamais!

J’ai passé la commande aujourd’hui (10/08/2019), donc je ne l’ai pas encore reçu. Mais une fois essayé, je vous ferai un petit retour d’expérience photos à l’appui, en nature par surcroit!

Voici donc la bête en question, achetée sur Amazon :

Avouez que vous avez hâte de voir tonton TrsJD là-dedans! J’ai hâte d’essayer ça. Je suppose, mais nous le verrons plus tard, que ce type de vêtement doit être très confortable et certainement plus agréable à porter qu’un short. Mais ceci est mon humble opinion et cela n’engage que moi!

69905202_10215898073109499_1635980921679118336_n

Mise à jour :14/09/2019

Voilà! Je l’ai enfin reçu ce kilt. Il était trop grand, mais une couturière m’a arrangé le tout pour des peanuts! Définitivement ce vêtement est extrêmement confortable! C’est certain que si la température le permet je vais le porter lors de mon prochain bivouac! J’ai également hâte de voir la réaction des gens en me voyant ainsi! J’ai même l’intention de faire un petit montage vidéo pour leur demander ce qu’ils en pensent! On verra comment cela va se passer, mais visiblement ça augure plutôt bien!

2019-09-14_082239

Ligne horizontale

Cette publication est la première d’une série qui portera sur les vêtements que j’utilise lors de mes bivouacs.

Si vous avez des questions ou des commentaires à formuler, n’hésitez pas à m’en faire part me en laissant un p’tit commentaire ci-bas.

Signature


© TrsJD

2 réflexions au sujet de « vêtement : le kilt en rando [2.0] »

  1. Salut Teacher!

    Bon, d’abord j’ai toujours aimé la provocation! Hahaha

    Je ne veux pas détruire tes arguments qui pourraient être pertinents en certains endroits et occasions, mais…

    Primo, là où je serai, au parc national de la Mauricie, les sentiers sont très bien dégagés et sont suffisamment larges pour ne pas s’accrocher à des branches. Je ne serai donc pas en plein bois là là au milieu de nulle part!

    Secundo : il n’y a aucune «hautes herbes» sur ces sentiers.

    Tertio : pas obligé de s’asseoir en levant son kilt, hein? On peut très bien s’asseoir dessus! Et j’ai aussi un petit matelas autogonflant pour mettre sous mon fessier! Quand à la fraîcheur évoquée pour les cuisses, je crois qu’elle pourrait être la bienvenue en août! Sinon, s’il fait vraiment froid, ben j’apporterai mon pantalon comme plan B, évidemment!

    Quarto : il n’y a pas de tique au parc national de la Mauricie (du moins c’est ce qu’une animatrice nous a dit lors d’une soirée causerie l’an dernier). Et les insectes piqueurs sont définitivement plus rares en août. Et les anti-moustiques peuvent très bien faire l’affaire si on les met sur ses jambes, non?

    Pis, tu penses encore que ce n’est pas une bonne idée? 😀 Tu as parfaitement le droit d’être en désaccord, et je respecte ça!

    P.-S. une jupe conventionnelle pour femme est beaucoup plus ample qu’un kilt!

    J'aime

  2. Un peu curieux quand même, ce désir de kilt, alors que je n’imagine même pas une femme porter la jupe en rando. Ça s’accroche aux branches et hautes herbes, ça invite les insectes piqueurs et tiques à l’escalade, ça rend plus compliqué de poser son popotin au sol, puisque sur terre et sable, c’est salissant pour le sous-vêtement, sur roche c’est froid pour les cuisses, alors comme tu dis, le seul avantage serait pour la pause-pipi, et encore! Bien hâte de lire ton retour là-dessus, pour une fois que je ne suis pas d’accord 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.