raquettes : une balade aux Coteaux


≡ Par un beau soleil et une tranquillité apaisante!

Je ne peux sortir de chez moi que deux courts après-midi par semaine, soit le lundi et le mercredi. Alors mercredi passé, le 12 février, j’ai décidé d’aller me promener dans un petit boisé près de chez moi. J’aime bien cet endroit tranquille qui n’est qu’à quelques minutes de marche de mon domicile. J’ai emporté avec moi un réchaud et tout le bazar pour me faire à manger et bien m’installer. C’est avec le bedon qui gargouille que je suis arrivé à un endroit dégagé et pour le moins accueillant. frozen-bubble-1986676_640Mais la nouvelle neige qui est tombée récemment et une température au-dessus de zéro anormale pour un mois de février, m’ont quelque peu découragé à m’installer confortablement, pelle en mains et raquettes aux pieds; la neige était plutôt lourde et profonde et configurer ma cuisine de fortune m’a paru plutôt faire office d’un exploit olympique qu’une partie de plaisir. J’exagère à peine. Au moins il faisait soleil! J’ai donc décidé de troquer ma pelle pour mon appareil photo et de laisser tomber le lunch du midi. J’ai continué ma route en prenant ici et là quelques photos. Bon, ce n’est visiblement pas un endroit de villégiature, mais comme je me contente de peu, et que le simple fait d’être dehors en pleine nature me suffit largement pour être heureux, ce fut une sortie plutôt sympa je dirais.

J’ai décidé, comme je le fais habituellement, de vous partager ces quelques photos, bien simples soit dit en passant, en espérant qu’elles vous plairont.

Si vous désirez voir ces photos avec une meilleure définition, je vous invite à consulter mon site Flickr.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Signature


© TrsJD

2 réflexions au sujet de « raquettes : une balade aux Coteaux »

    1. En quelque sorte… mais ce que je ne raconte pas plus haut, c’est qu’en voulant commencer à pelleter cette lourde neige je m’y suis pris mal et hop : un petit pincement lombaire. Ce n’était pas le moment d’avoir le dos barré assez loin de la route. J’ai cessé de m’énerver, j’ai rangé ma pelle et j’ai laissé tomber le lunch. Et je suis reparti très lentement… Ça calait pas mal, même avec les raquettes, et la neige était assez lourde. Les conditions étaient plutôt défavorables à la randonnée en raquettes, du moins en ce qui me concerne! Mais bon, après tout, j’étais en forêt et c’est ce qui compte! 😀

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.